All’Humeur : La faute aux médias?

411

Pourquoi la presse ne laisse-t-elle pas le PSG grandir tranquillement?

Le Paris Saint Germain est le club le plus ambitieux, le club le plus riche et le club le plus détesté de France. Pourquoi? C'est le club de la capitale et c'est un club riche. En France, traditionnellement on n'aime pas la capitale et le parisianisme. Et puis, comme on est franchouillard beh on n'aime pas les parigots. Ainsi, en coupe de France, on préfère les Plabennec, les Clermont ….. c'est mieux, c'est plus petit, c'est … « plus pauvre ». Et puis, la presse nous fabrique toujours des belles histoires avec ces petits clubs face aux gros …

 

Oui mais quel rapport avec ce qui se passe aujourd'hui au PSG? En fait tout, tout est lié à ces différents sentiments.

 

Premier acte : Commençons par embêter le coach.

A la fin de l'exercice 2012-2013, Paris et les investisseurs qataris pensaient certainement avoir gagné une légitimité au niveau national et européen. Titre, beau parcours en LDC tout semblait couler comme de l'eau. Cependant, depuis quelques jours cette légitimité part en fumée. La faute bien souvent à une presse française très (trop) critique et à la recherche de la « news qui explosera tout ». Le départ de Carlo a été un premier élément. Il est certain qu'Ancelotti aurait tout de même cherché à partir, avec cet intérêt du Réal de Madrid. Mais, il est également certain que la campagne médiatique menée par les médias sur son éventuel remplacement en décembre tout comme la remise en cause constante de ses choix de jeu ont également eu une importance primordiale dans ce départ. La France a perdu bien plus qu'un excellent entraineur, en réalité un véritable ambassadeur, une vitrine pour sa Ligue 1 et malheureusement elle ne s'en rend pas compte. Aveuglée par une presse hexagonale qui préfère se palucher sur le président, le héro de France 98, et ça, même si je n'ai rien contre lui.

 

Deuxième acte : Et si on se faisait le directeur sportif?

 

Hier, le départ de Léonardo. Il n'a pas, pour bon nombre d'entre nous, été une réelle surprise. On s'y attendait. La rumeur était même réapparue juste avant le début du mercato ; mais bon, on se disait que ce devait être une invention des médias italiens qui auraient aimé le voir revenir. Et non raté, aujourd'hui son départ est officiel. Alors pourquoi? S'il n'a jamais caché qu'il était libre de partir quand il le voudrait, il faut reconnaître que la campagne médiatique qu'il a subi pendant 3 mois a forcément joué sur cette décision. Qu'il doit être difficile pour un directeur sportif de voir son équipe, celle qu'il a construit, descendue constamment dans la presse alors que cette équipe est première, meilleure attaque, meilleure défense avec le meilleur buteur. Non, son oeuvre n'était pas assez bien pour la presse et toute la faute en revenait à lui, à Carlo et à leur relation à tous les deux. De même que ce doit être difficile quand on s'appelle Léonardo de de se voir remettre en question par une presse qui n'y connait rien. Le pétage de plomb de Léo avec « Monsieur » Castro est compréhensible en fin de compte. c'est un raz le bol. Et son départ, hier, est pour partie, la suite de ce raz le bol. Encore une fois cette France aveuglée par sa presse se rendra compte trop tard qu'elle a perdu un homme dont les réseaux auront fait entrer la L1 dans une nouvelle ère.

 

Troisième acte : Organisons la fuite des talents !

 

Cet acte se joue depuis plusieurs mois. A chaque jour sa rumeur « Ibra le départ », « Verratti à Madrid », « Thiago Silva au Barça ». On ne peut pas empêcher la presse d'alimenter ces rumeurs. Mais pourquoi les colporter inévitablement, chaque jour, quand chaque jour un nouveau démenti est adressé à la presse soit par le joueur concerné, soit par son agent. Oui la presse instrumente le PSG et essaie de créer un buzz pour déclencher une crise parisienne. Un épisode qui généralement fait vendre beaucoup de papier et fait lire beaucoup de pages.

Alors oui, J'ACCUSE les médias de notre pays de jouer avec notre club. J'ACCUSE ces médias de vouloir tuer le projet qatari. Et le pire c'est qu'en réalité la raison principale de cette campagne de dénigrement c'est le succès. En France, un truc qui réussit ce n'est pas normal.

Le projet parisien s'il est aujourd'hui plus flou à nos yeux de supporteurs n'est pourtant en rien menacé pour le moment. Il reste toujours à la tête de notre club des gens compétents à commencer par notre président qui se mettra en quatre pour défendre un bébé qu'il a voulu et qu'il veut encore voir grandir. Si Carlo était important dans le sportif son départ peut être compensé par Blanc. Pour Léo, je dirais qu'on ne remplace pas un Léonardo. Il avait le réseau et notre président avait le chéquier. Aujourd'hui on a toujours le président…… et puis, si on regarde Monaco un chéquier sans grand DS ça peut suffire. En réalité le danger aujourd'hui serait de passer au quatrième acte.

 

Quatrième acte : Mise à mort. Renvoyons les qataris.

 

Pour que cet acte n'arrive jamais, soutenons notre club et cessons de croire ces journalistes qui ne font pas circuler mais colportent les informations en les instrumentant.

 

 Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire