Giuly, Fernandez, Di Meco, Pedros évoquent Real-PSG

405

Plusieurs consultants de la planète football se sont exprimés quelques heures avant la rencontre entre le PSG et le Real Madrid, ce soir à partir de 20h45.

Ludovic Giuly : « Ils va falloir qu’ils repensent leur jeu parce que le Real, chez lui ou à l’extérieur, joue pareil ! C’est une équipe qui a beaucoup d’expérience et qui sera présente ce soir, c’est sûr. Si Paris doit gagner, ce sera ensemble. Il y a une classe d’écart entre Ronaldo et un joueur du PSG. En France, Di Maria et Ibra font la différence, mais en Ligue des Champions, ils ont besoin de tout le monde. Il n’y aura pas UN joueur qui fait la différence. Paris est fort quand il joue à onze. Si Paris veut bousculer Madrid, il faudra jouer un peu plus haut, donner du rythme, mettre de l’intensité ! J’aimerais que le PSG gagne mais ça va être difficile. Mais pour moi, il ne faudra pas s’enflammer après ce match. C’est juste trois points qui sont en jeu ! »

Luis Fernandez : « Quand tu joues le Real, il faut savoir qu’ils ont une pression du public, qui peut être assez dur s’il n’y a pas les bons enchaînements, a commenté sur RMC, Luis. Il faut plus de verticalité dans le jeu du PSG ce soir. Zlatan ne doit pas décrocher, qu’il reste le plus haut possible. Il faut trouver Di Maria entre les lignes. Et il faut aussi sortir un gros match au milieu de terrain, pas se faire dominer comme à l’aller, il faut monter sur Kroos et Modric. Les latéraux montent beaucoup au Real, il y a peut-être un coup a jouer. »

Eric Di Meco : « Attention de ne pas se laisser aspirer pour se faire contrer, ou d’entrer dans une possession stérile comme à l’aller. Le Real, c’est une équipe qui n’encaisse pas de but, ce n’est pas flamboyant. La différence, c’est que cette fois la pression est sur le Real, du coup il faut les laisser un peu prendre le jeu. Et puis, il y a une question de rythme à prendre. Verticaliser le jeu quitte à jouer dans le dos de la défense. Pour qu’ils défendent en reculant et monter le bloc. Mais il faut absolument un autre rythme, en L1 ça passe pas en C1, tu ne les bouges pas comme ça le Real. »

Reynald Pedros : « Il ne faut pas oublier qu’on est toujours en phase de poules. Si le PSG perd, il ne sera pas éliminé. Encore une fois, on ne va pas juger le PSG aujourd’hui, on le jugera en huitièmes de finale. A l’heure actuelle, on ne peut pas dire que le PSG ira en finale. On jugera le club en mars. Tous les ans, on sait que le PSG sortira des groupes comme le Barça, le Real ou le Bayern. On les jugera capable de gagner la Ligue des Champions à partir des huitièmes de finale ou des quarts. Même si on attend que sur ce match que le PSG fasse mieux qu’au match aller. »

Laisser un commentaire