T.Motta : « L’important, c’est le PSG »

345

Dans une interview accordée à L’Equipe, Thiago Motta s’est livré.

Pas de patron au PSG : « Il n’y a pas que deux ou trois joueurs importants ici, il y en a plus que ça, sur le terrain et en dehors. L’important, ce n’est pas moi ; l’important, ce n’est pas Ibra ; l’important, c’est le Paris-Saint-Germain »

Les attentats de Paris :  » Perdre les gens que tu aimes, c’est déjà difficile mais les perdre de la sorte, ça l’est encore plus. Si je veux aller au cinéma avec ma femme, j’irai. Si je veux aller au restaurant, j’irai aussi. Je vais continuer à vivre comme avant, même si ce n’est pas la même chose. On doit être positifs. Je me permets aussi d’ajouter : on joue pour le Paris-Saint-Germain, le club qui représente la ville attaquée. On doit être des exemples. Et pour être des exemples, on doit continuer à vivre de la même manière. »

Le PSG : « Cet été, j’ai exprimé la sensation que j’éprouvais sur le moment. Mais le plus important, c’est aujourd’hui. Il faut penser au présent et au futur. On peut réaliser de belles choses. Il nous manque quelque chose mais on n’est vraiment pas loin. (…) Selon moi, le plus important, c’est le collectif. (…) Ce n’est que la première moitié de saison. On doit encore s’améliorer. À Madrid, on a fait une très bonne première période mais on n’a pas gagné. Donc, on ne peut pas être contents. (…) Ce PSG-là pas loin d’être la meilleure équipe dans laquelle j’ai joué? Oui. Mieux que le Barça de 2006 ? Le Barça de 2006 était une très bonne équipe parce qu’on avait de bons joueurs et l’un d’entre eux était incroyable : Ronaldinho. C’était du niveau de Messi, de Cristiano Ronaldo. Ici, à Paris, je pense qu’à chaque poste sur le terrain, on a un peu plus de qualités que le Barça de 2006 mais, selon moi, on n’a pas un joueur comme Ronaldinho. C’est pour ça que tout le monde doit faire un peu plus. Et c’est pour ça, je me répète, que les individualités doivent d’abord penser au collectif. »

Laisser un commentaire