Le Collectif Ultras Paris est né !

0
214

Depuis le plan Leproux en 2010, toutes les associations (ou presque) ont été dissoutes ! Et l’ambiance du Parc s’en est faite ressentir.

Il y a quelques jours, des anciens membres d’association du Virage Auteuil ont décidé de créer le « Collectif Ultras Paris » qui a pour but de réunir tous les supporters du PSG visés et touchés, de près ou de loin, par ce plan.

Ces supporters, qui se disent « contestataires », lancent un appel: « Notre collectif est ouvert à tous les amoureux du club qui, de près ou de loin, subissent cette discrimination. A ce titre, nous nous battons pour que notre droit de suivre et d’encourager notre club soit respecté. »

Le but de ce collectif est également d’avoir un plus gros impact lors de rassemblements extérieurs (contre parcage par exemple) et de montrer que le PSG a besoin d’eux. Beaucoup de petits groupes qui appelaient au boycott du Parc se sont joint à leur initiative. Espérons que cela aura un impact positif pour le club et pour les supporters.

Le communiqué:

« Après bientôt six ans à défendre un football accessible à tous, où la passion s’exprime et avec des stades en vie, l’heure est venue d’unir les forces vives de ce combat commun. Nous, groupes issus du Virage Auteuil encore actifs, et groupes dit « contestataires » nés de la politique d’exclusion menée par certains dirigeants, avons décidé de nous rassembler pour former le COLLECTIF ULTRA PARIS. Notre collectif est ouvert à tous les amoureux du club qui, de près ou de loin, subissent cette discrimination. A ce titre, nous nous battons pour que notre droit de suivre et d’encourager notre club soit respecté. Le supporter est l’âme du club, celui qui fait que le stade est un stade qui respire et non un cinéma à ciel ouvert ! Cette volonté est partagée par de très nombreux amoureux du Paris Saint-Germain, du simple supporter au président en passant par les joueurs. Mais nous constatons malheureusement que quelques dirigeants, soutenus par la DNLH, mettent tout en œuvre depuis six longues années pour contester ce droit et tuer le supportérisme parisien avec des méthodes à la limite de la légalité. Notre fidélité à nos couleurs ne s’est jamais démenti et perdurera sous un même collectif.« 

Laisser un commentaire