P.Ménès : « Le Suédois aurait dû donner un avantage conséquent »

304

Sur son blog, le consultant Pierre Ménès a débriefé le match nul du PSG face à City

« La liste des fautifs est évidemment assez longue. Celui qui est entré en scène en premier, c’est Ibrahimovic. Le Suédois aurait dû donner un avantage conséquent à son équipe sur penalty mais il a vu sa tentative bien repoussée par Hart. Surtout, il a manqué une superbe opportunité en ne cadrant pas sa frappe sur son face-à-face avec le portier anglais. Le milieu de terrain parisien a également été extrêmement fébrile. Motta a confirmé qu’il était dans une très mauvaise période et Rabiot n’a pas réalisé une bonne première mi-temps, même s’il s’est repris en seconde. Quant à Matuidi, il a perdu le ballon qui a entraîné l’ouverture du score de Kevin De Bruyne et a vendangé un centre assez facile pour Cavani. Dans l’ensemble, l’animation offensive n’a pas été au niveau. J’ai trouvé Cavani plutôt pas mal dans le jeu mais une question se pose : quelle est sa position exacte sur le terrain ? C’est très louable de vouloir aider tout le monde et d’essayer d’être partout mais ce n’est pas idéal. Je pensais que le retour d’Aurier permettrait de pleinement utiliser les côtés, tout en alignant deux vrais attaquants et ainsi mettre la pression sur la charnière centrale. Seulement Maxwell a attendu quasiment le dernier quart d’heure pour daigner attaquer, Aurier avait un peu le frein à main offensivement et Cavani n’a jamais vraiment été devant. Si on ajoute à cela un Di Maria fantomatique de la première à la dernière minute, ça commence à faire beaucoup de joueurs individuellement très en dessous pour espérer faire un résultat positif. (…) A l’Etihad Stadium. Ce sera sans David Luiz, ce qui permettra enfin de voir Marquinhos. Il faudrait qu’on m’explique comment ce joueur a pu quitter le onze de départ, c’est incompréhensible. C’est une grosse faute et il ne faudra pas s’étonner s’il demande à partir à la fin de la saison. Concernant Lucas, le laisser sur le banc et titulariser Cavani est un choix qui ne s’est pas non plus avéré payant. (…) Mais encore une fois, si Paris fait match nul 2-2 chez lui, c’est de sa faute, parce que Manchester City a absolument été au niveau où on l’attendait et dans toutes les zones de jeu. »

Laisser un commentaire