Riolo : « Ce 2-2 n’est pas bon »

525
riolo
riolo

Sur le site de RMC, Daniel Riolo a fait un retour sur le match nul du PSG face à Manchester City (2-2), ce mercredi, en quart de finale aller de la Ligue des Champions

« Aurier titulaire, celle-là, il fallait la trouver. C’est la surprise de la compo de Blanc. Cavani plutôt que Lucas, c’est du coup moins étonnant.

Curieux quart de finale de Ligue des champions qui nous offre une première période dans laquelle les joueurs ratent à peu près tout.

Le PSG est mou, alterne des phases « normales » et des séquences techniques limitées. Au milieu, Rabiot et Matuidi sont souvent dépassés techniquement. Derrière, David Luiz affiche d’entrée un niveau déplorable qui lui coûte un carton dans la première minute et un but plus tard. Sa défense, le cul en arrière sur le but de City est risible.

Pourtant, Paris a de grosses opportunités. Deux actions litigieuses donnent un péno, mais Ibra rate. La star enchaîne avec une énorme action massacrée en tribune.

Comment joue le PSG ? Difficile à dire. Ibra décroche beaucoup, trop. Di Maria est meneur, mais peu visible. Cavani reste à gauche et travaille.

Man City aligne un 4-4-1-1, De Bruyne est derrière ou à côté d’Agüero. C’est lui qui, profitant d’un ballon de récup, termine par une belle frappe. Le PSG est tellement « large » au milieu qu’on se dit souvent qu’heureusement que son adversaire n’est pas supérieur. Le jeu de City est plutôt poussif. La charnière du milieu est là pour protéger une défense très moyenne. Comme on le pressentait, c’est devant que sont les meilleurs joueurs.

Dans cette étrange première période, City va donc mener 1-0 et ça sent alors mauvais. Mais Fernando offre l’égalisation à Ibra. Une énorme boulette, un beau cadeau.

1-1, il serait temps que le match débute.

C’est d’abord mieux pour le PSG. La possession est plus nette, plus constructive. Et le but de Rabiot peut même donner à penser une avance plus confortable à la fin. Le problème, c’est que ça ne dure pas. Paris n’est pas capable d’être constant et les lacunes techniques bien trop nombreuses inquiètent. J’aimerais pouvoir dire que c’est le bloc de City qui pose souci, que le duo Fernandinho/Fernando bétonne bien, mais j’en doute. Que City laisse planer un danger quand il est en phase d’attaque (pas souvent) ok, mais derrière, c’est clairement pas terrible.

C’est toujours au milieu que Paris pêche. Le niveau technique de Matuidi, les touches de balles inutiles de Rabiot. Mais il faut aussi parler du match d’Ibra. Comment ne pas penser à la barrière du quart de Ligue des champions qu’il ne passe jamais. Là, c’est encore flagrant.

Et puis, et parce qu’il fallait que ça arrive, Aurier a fait la boulette qui au final a donné le 2-2. Une sorte de justice immanente s’abat sur le Parc. Pourquoi a-t-il joué ? Pourquoi il sort ? Qu’a-t-il apporté ? Deux, trois montées ? Même pas. La honte de le voir sur le terrain = sanction.

City n’est pas bon et se retrouve à 2-2. On peut toujours penser qu’un bon PSG aurait pu marquer plus, mais lequel ? Celui de la L1 ? Allez, celui de Chelsea aurait suffi. Ce 2-2 n’est pas bon. Il n’est pas éliminé, mais au coup d’envoi la semaine prochaine, il le sera. »

Laisser un commentaire