K.Nedjari dénonce un amateurisme de la part du PSG

375
Le journaliste sportif Karim Nedjari sur le plateau d'une emission TV pour la promotion de son roman, "Tu ne marcheras jamais seul", co-ecrit avec Eric Giacometti et publie par les editions Michel Lafon. Journaliste d'investigation specialise dans le foot, Karim Nedjari est patron du service des sports au Parisien et chroniqueur dans l'emission footballistique "Bienvenue au club" diffusee sur Europe 1. Boulogne-Billancourt, FRANCE - 10/03/2009

Pour l’ancien directeur des Sports de Canal Plus Karim Nedjari, le PSG fait preuve d’amateurisme dans la gestion du dossier Laurent Blanc-Unai Emery.

« L’affaire va se régler très simplement avec un chèque d’au minimum 18 millions d’euros (24 mois de salaire à 750 000 euros) + le préjudice moral + les bonus dus pour licenciement abusif. La totale. De toute façon, Doha s’en moque. Il faut faire vite d’autant que le coach du Séville FC est lui pressé de signer son contrat de trois ans. (…) Les Qataris sont maîtres de leur club et de leur argent. Ejecter Laurent Blanc, qui n’a pas rempli l’objectif de l’année, est leur droit le plus profond. Mais sur la scène européenne, cette décision laisse penser qu’un amateurisme flagrant règne au niveau de la présidence. Quand le Bayern Munich se sépare de Pep Guardiola, les Bavarois sortent aussitôt le nom de Carlo Ancelotti. Manchester United vire Luis Van Gaal et annonce le lendemain l’arrivée de José Mourinho prévue depuis des semaines. Ce flottement qui suit la violence de l’annonce du départ de Blanc pose une question cruciale : qui commande au PSG ? Qui a poussé Nasser Al-Khelaïfi d’agir ainsi ? Est-ce ce dernier qui se sentait menacé et qui a actionné le fusible ? On ne le saura sans doute jamais mais on commence à avoir des indices… »

Laisser un commentaire