G.Hoarau vert de rage

683

Pour France Football, l’ancien parisien Guillaume Hoarau est revenu sur son transfert avorté à Saint-Etienne.

« Après six mois à Bordeaux, j’étais à deux doigts de filer à Saint-Étienne. Je me trouvais dans le train avec mon agent pour aller signer quand on m’a appelé pour m’annoncer que le contrat n’était pas prêt, ni homologué, et qu’il était préférable d’attendre vingt-quatre ou quarante-huit heures. À notre arrivée, personne à la gare. Avec mon agent, on s’est retrouvés comme deux cons à attendre. Alors qu’on s’était mis d’accord, je n’ai plus jamais eu de nouvelles… Ce que j’ai trouvé ‘limite’. Christophe Galtier me suivait depuis la Chine, il souhaitait me donner ma chance pour être à nouveau performant. Saint-Étienne aurait été franchement la meilleure chose qui puisse m’arriver. Je ne suis pas en mode revanche et je ne me plains pas, mais j’aurais aimé avoir des explications. C’est le football. Ce sont des choses qui arrivent. Reste que le côté humain vanté par les Verts, moi je ne l’ai pas vu ! Claude Makelele me voulait à Bastia pour m’aider à retrouver mon niveau, surtout physiquement, ne serait-ce que pour six mois. Mais quand j’ai informé Claude de l’intérêt de Saint-Étienne et de la possibilité de jouer la Ligue Europe, il a compris et essayé de faire venir Brandao à Bastia. »

Laisser un commentaire