Monaco/PSG : le CUP voit ses places refusées en parcage officiel

1291

Alors que l’on parle d’une ouverture de dialogue de la part du PSG envers le Collectif Ultras Paris, c’est avec étonnement que la nouvelle est tombée. Leurs places commandées auprès du PSG pour être en parcage officiel et assister à la rencontre de Monaco, dans les meilleures des conditions pour les deux parties, ont été refusées en masse.

Bien que le Collectif ne ce soit jamais prononcé sur cette ouverture de dialogue ni la potentielle avancée de celle ci, les actes de répression injuste continuent malheureusement et les ciblent toujours.

Rappelons que le CUP réunit tout supporters voulant en faire parti et respectant leur charte, que ce soit les groupes contestataires et ultras, simples supporters, abonnés du parc actuellement. Les places refusées ont atteint un autre niveau. Les groupes contestataires n’ont pas été les seuls touchés par ce refus de vente, des supporters simplement cartés CUP, et des abonnés du parc actuel cartés CUP, se sont également vu refuser leur place. Et encore une fois ces refus ont visés des personnes non IAS, non IDS, supporter dont aucune raison n’est censé les empêcher de venir supporter leur équipe.

Impossible d’avoir une explication rationnelle à ces refus. Lorsque vous appelez la billetterie du Paris Saint Germain afin de savoir pourquoi votre place est annulée, ils vous répondent que cela concerne un autre secteur. Si vous demandez le nom de ce secteur afin de leur parler, on vous répondra qu’ils n’ont pas de nom ni de numéro de téléphone pour les joindre. Que la billetterie ne s’occupe que des places au Parc des Princes et que le service s’occupant des déplacements n’est pas joignable.

Nous avions pourtant pu voir l’impact positif lorsque le Collectif s’est réunit pour souhaiter la bienvenue à Ben Arfa et Emery devant le parc. Penser a une nouvelle saison ou les choses pourraient changer. Mais avant un éventuel retour au parc, il est temps de faire au moins un pas dans chaque sens, et que Paris laisse rapidement tous ses supporters se déplacer, ce qui ne demande aucune organisation autre que d’arrêter de filtrer, sélectionner, et refuser injustement.

Dialogue à sens unique ? Actes n’allant pas avec les paroles ? Ou Jean Philippe d’Hallivillée, responsable de la sécurité, court-circuite cette avancée en gardant des restrictions injustes qui peuvent altérer la confiance du CUP envers le PSG, et continuer de diviser au lieu de rassembler club et supporters.

En tout cas, la déception de cette décision fait stagner les doutes pour un retour des supporters et une réunification, et laisse un sentiment de désillusion.

Laisser un commentaire