Duluc : « La punition est multiple et interminable »

1978

Le journaliste Vincent Duluc pense que le PSG est condamné cette saison à vivre dans l’ombre de l’AS Monaco.

« Le PSG, en ce moment, ne supporte vraiment la comparaison ni avec ce qu’il était avant le naufrage de Barcelone, ni avec le monde qu’il a quitté et qui continue d’avancer sans lui. La punition est multiple et interminable pour le PSG : Monaco est tout à la fois le leader, le héros et le séducteur du moment, et maintient, sur Paris, une ombre qui convient à son deuil. Même ce succès sur Lyon a des airs de sparadrap sur une blessure profonde, qui continuera de saigner, le jour d’après. Aujourd’hui, ce sont les autres qui parcourent l’Europe en milieu de semaine, s’endorment avec des étoiles plein les yeux et se réveillent avec des poches juste en-dessous, pour se livrer, comme l’OL, hier soir, à un va-tout offensif bravache mais tout à fait vain. Les joueurs parisiens, eux, doivent vivre avec le spectacle d’un Monaco populaire et d’un Lyon qualifié ».

Laisser un commentaire