Avant Bayern-PSG, prêt pour le choc ?

982

On s’y approche, on y est presque, le choc attendu est dans moins de trois jours : le match retour Bayern-PSG à l’Allianz Arena. On trépigne d’impatience et on comble le vide en se remémorant les rencontres précédentes de notre équipe favorite. Mais c’est justement à ce moment précis qu’une épine sous le pied vient ralentir notre frénésie..

Mercredi 29 novembre, le Parc des Princes accueille Troyes. Les abonnés viennent comme à leur habitude, tandis que d’autres s’offrent l’occasion d’assister à un festival de buts, normalement programmé. Mais voilà que Paris en a décidé autrement. Un score final de 2-0 parait pourtant raisonnable, mais à quel prix ? Une rencontre douloureuse, ni défensive, ni offensive, un mélange de gestes techniques et de déchets, suivi d’une touche d’imprécision. L’engrenage finit finalement par se débloquer au premier but de la rencontre, exécuté par Neymar Jr. Officiellement le match commençait au coup d’envoi, pourtant celui-ci a réellement démarré à cette fameuse 70ème minute. Fin de ce match désagréable, on se concentre directement sur le prochain match à la Meinau, Strasbourg-PSG. 

Samedi 2 décembre, le stade est plein à craquer, les supporters strasbourgeois se précipitent pour assurer l’ambiance et emporter leur équipe vers un nul ou une victoire (pourquoi pas). Du côté parisien, l’atmosphère est sereine. Le PSG est invincible et n’a jamais employé le mot défaite depuis le début de sa saison. Coup d’envoi et c’est le drame… Des fantômes sillonnent le terrain, à la recherche du ballon. Il serait quasiment impossible de deviner que Di Maria était titulaire sans avoir lu la compo avant. Ouverture du score pour le racing de Strasbourg, tout espoir n’est alors pas encore perdu. Kylian Mbappé vient sauver l’honneur en égalisant au score de 1-1. Mais la torture reprend de plus belle et le véritable coup de grâce vient nous frapper à la 65e minute. Le reste du match n’est pas un point primordial à aborder. 

Paris n’a pas dit son dernier mot

La semaine est terminée, les regards sont vides et les paroles silencieuses. Comment penser à ce choc prévu mardi ? Les adversaires s’en donnent à coeur joie et imagine déjà une défaite à l’Allianz Arena. Mais peut être ont-ils oublié quelque chose.. Le Paris Saint Germain c’est 1 défaite pour 16 matchs de Ligue 1, c’est un record de buts en phase de groupe de Ligue des Champions, c’est un 3-0 face au Bayern au match aller et c’est pour l’instant une place en première position du groupe. De quoi nous remonter le moral et se rappeler que Paris est magique.

Laisser un commentaire