Riolo : « Ce manque de caractère est anormal »

1581

Sur son blog, Daniel Riolo a donné son sentiment sur la défaite du PSG à Munich (3-1) mardi soir.

« On attendait le test de Munich avec impatience. Histoire d’en savoir plus sur ce PSG. Et on attendait aussi un gros pressing du Bayern. Ce n’est pas le cas. Le Bayern ne veut pas se faire contrer comme au match aller. Paris commence plutôt bien. Mais ces premières minutes voient le Bayern marquer. La défense du PSG fait n’importe quoi et se fait prendre sur une action pas si folle que ça.

Ça donne une allure étrange au match. Paris a la balle mais domine sans rien faire. C’est un premier quart d’heure sans rythme.

A deux au milieu, les Munichois prennent le dessus sur les trois Parisiens. C’est comme si encaisser ce but dès la 8e avait assommé le PSG. Le collectif ne répond pas. Il y a une faiblesse mentale, un manque de réaction, de caractère. Il paraît qu’Alvès est l’homme attendu pour remonter le groupe en cas de coup dur. Sur ce début de match, il est absent.

Le problème, c’est de voir 11 joueurs isolés. Neymar, Mbappé essayent. Paris mise sur ses individualités, faute de mieux.

Le pire, c’est que le Bayern joue tranquille. James se promène entre les lignes. Paris ne joue pas le match, mais le regarde. Au train, avec un minimum d’implication, le Bayern met un 2e but.

Paris est faible partout, mais le pire, c’est cette attitude, cette non réaction. Mentalement, c’est absolument terrible, cette faillite.

Sur la fin de la première période, le PSG bouge enfin. Mais globalement, le visage affiché est médiocre. A 0-2, la première place est alors en danger. Mais pire, c’est l’image laissée qui est terrible.

Revenir autrement ou se taper une honte affreuse. C’est pas énorme en rythme, mais c’est mieux. Un peu plus haut, avec toujours un Mbappé au dessus de ses coéquipiers. Dès la 50e, Cavani le sert avec classe. 1-2. Si le milieu de terrain hausse son niveau, ça peut donner une autre allure à la suite du match. Mais Rabiot, Draxler et Verratti doivent vraiment mettre plus de caractère, de grinta !

C’est mieux dans l’agressivité et ça se voit. Le bloc est plus compact. Il était temps.

Le PSG est désormais au dessus. La possession est plus aboutie. Les occasions viennent logiquement. On peut parler tactique autant qu’on veut, mais la vraie, la seule différence dans ce match, entre la première et la seconde période, c’est l’implication, l’agressivité.

Aller chercher le 2-2 semble possible. Réparer et oublier cette affreuse première période. On ne voit plus James, on ne voit plus les attaquants du Bayern et pourtant…

Ce PSG fait des choses incroyables. Ça frise l’amateurisme quand Thiago Silva se blesse et sort, puis revient en boitant. Où est le remplaçant ? Que fait Alvès, pas bon ce soir, en balade, alors qu’il faut serrer derrière ? Paris passe plusieurs minutes à 10 ! C’est fou ! Le PSG prend un 3e but dans une période positive. Au Bayern, Tolisso se régale au milieu. On aimerait que Rabiot lui réponde.

Ce 3e but remet le PSG à l’envers. Ce manque de caractère est anormal.

Dani Alvès est d’une grande faiblesse. Verratti est comme d’habitude dans les gros matchs, nul ! Draxler a été horrible aussi. Mais aucun des joueurs du milieu ne peut être sauver de ce calvaire.

Seul Mbappé doit être épargné de la critique. Emery, lui, n’aura jamais bougé. Jamais réagi. C’est incompréhensible. Après, doit-on lui reprocher le niveau d’implication de ses joueurs ? Il doit motiver des mecs pour un tel match ?

Ce mauvais PSG termine en s’accrochant à sa première place. C’est même pas une consolation. Le message envoyé est pauvre. Ce PSG veut la Ligue des champions ? On nous vend ça. Mais il faut beaucoup plus que du talent pour ça. Il faut une mentalité. Et ça, ça ne s’achète pas… »

Laisser un commentaire