Amiens-PSG : l’insuffisante victoire

1147

0-2 pour Paris ! Un score final synonyme de victoire et pourtant, notre niveau de satisfaction reste bas. Deux équipes ne jouant pas dans la même cour. L’une souhaite conserver son titre pour la 5ème fois consécutive, tandis que l’autre tente de créer l’exploit. Le match semblait être gagné d’avance. Finalement les 90 minutes sont devenues plus pesantes que prévu.

Un relâchement après le festival de dimanche 

Jusque là Paris était lancé, superbement lancé même. Dimanche soir, les parisiens nous ont offert un véritable buffet à volonté face aux rennais, avec 6 buts au compteur. Une soirée comme on les aime, qui accélère notre impatience pour assister au match suivant. Pourtant, la rencontre d’hier soir se rapprochait plus d’un apéro dînatoire que d’un grand banquet. Premier but sur pénalty à la 53ème minute. Monconduit accroche le numéro 10, Ney exécute alors un saut de biche digne des ballets d’opéra. Second but à la 78ème minute par une tête d’Adrien Rabiot sur corner. La balle n’avait, elle non plus, pas beaucoup de détermination à entrer dans les filets. Elle franchit finalement de 60 centimètres l’intérieur de la cage avant d’être récupérée par le gardien Bouet. On peut ensuite dire merci à l’arbitrage vidéo pour avoir confirmé l’authenticité du but. Coup de sifflet, fin de la rencontre. Deux buts faisant débat quant à leur existence, une détermination peu exprimée, c’était comme une petite promenade de santé finalement.

Rester serein pour la suite

Évidemment les doutes viennent toujours très rapidement. Dans un mois presque exactement, le club est attendu au tournant pour offrir le plus beau cadeau de Saint-Valentin : la victoire face au Real, au Bernabeu. Alors voir un Amiens-PSG comme celui-ci ne rassure pas les esprits. Mais rappelons-nous plutôt du 1-6 dimanche à Rennes, du parcours record en phase de groupe de cette Ligue des Champions et des statistiques surprenantes depuis le début de saison. Si l’on y ajoute une MCN en forme (qui se doit d’être impériale), une détermination à toute épreuve et une cohésion parfaite, Paris brillera aux couleurs rouge et bleu ce 14 février prochain.

Laisser un commentaire