PSG-Real : l’union fait la force

1468

« Ensemble on peut le faire ». Cette campagne en a fait rigoler plus d’un. Que ce soit la demande d’une mobilisation nationale ou un simple coup de communication trop poussé, ce slogan dit vrai. 

Le match aller s’est terminé sur une défaite. Certes. Une défaite lourde à digérer. Certes. Mais devons-nous perdre espoir ? Non. 

Nous avons mené le jeu pendant un temps, nous avons mis la pression, nous avons ouvert le score, nous avions le mental oui. La concentration et l’attention se sont relâchés en fin de deuxième période et nous ont coûté cette défaite amère. Mais la rencontre a surtout fait ressortir les points positifs, d’une équipe prête à battre les plus grands. 

Les huitièmes ne sont pas finis. Aujourd’hui c’est la maison qui régale. Loin de la vague blanchâtre du Bernabeu madrilène, la journée s’annonce rouge et bleue. 

D’un Parc qui accueillera des princes, les quatre tribunes seront prêtes. Prêtes à étendre leurs couleurs. Prêtes à montrer leurs tifos. Prêtes à crier de tout leur cœur. Prêtes à donner la force nécessaire. Prêtes à soutenir leur équipe quoi qu’il arrive. 

Qui pourrait croire qu’une qualification est impossible ? Sûrement pas Weah, Ginola, Valdo et Kombouaré. 18 mars 1993 en Coupe de l’UEFA, même score aller, même scénario et la qualification avait finalement été parisienne. Tout peut arriver, même un remake de 93 en marquant 4-1 ce soir. 

Alors oui on peut le faire, même sans le crack Neymar Jr. Car le trio Di Maria, Cavani, MBappé pourrait bien faire aussi mal. Par des joueurs expérimentés comme Dani Alves, Di Maria et Thiago Motta, des jeunes comme MBappé et Lo Celso, des forces mentales comme Kimpembe, Marquinhos, Thiago Silva et un buteur comme Cavani, la victoire est à saisir. 

La connexion entre les supporters et les joueurs sera très importante ce soir. Bien entendu comme l’annonçait Dani, l’ambiance ne fera pas gagner le match à elle toute seule. Mais le Parc devra être le 12ème homme de l’équipe, celui qui donnera le coup de pouce supplémentaire d’un Paris magique. 

Laisser un commentaire