Le Cap de bonne espérance

2061

4 défaites de suite en Champions League, voilà le bilan du Paris Saint Germain. 3 grands d’Europe (Bayern, Real, Liverpool) pour remettre les parisiens à leur place afin qu’ils prennent enfin la mesure du chemin encore long pour espérer se hisser sur le toit européen. Les mêmes maux, les mêmes déceptions depuis que le PSG affiche peut être trop fort ses ambitions.

Pourtant à 2-2 à Anfield tout aurait été autrement. Paris même en ayant réalisé un match très moyen a montré une véritable force de caractère pour remonter un 2-0. Mais une impression domine. Celle de ne pas retenir les leçons des échecs passés ; excepté à Chelsea. Trop peu pour retrouver au moins les ¼ de finale de la « Champions ». L’engouement populaire autour du club est plus que présent mais un grain de sable assez tenace semble vouloir  freiner l’ascension des rouges et bleus. Mauvais coaching, manque de courage, naïveté,… on pourrait le nommer de tellement de façon que ça en devient lassant. Lassant d’espérer voir le Paris Saint Germain repartir en conquête comme en 2013 où Messi et sa bande avait tremblé après cette superbe action collective conclut par Javier Pastore. C’est peut-être ce qui laisse d’ailleurs croire que Paris n’est pas très loin de faire respecter sa loi devant les meilleurs. Ces souvenirs de « presque » qui commencent à prendre la poussière et font de plus en plus au moral des supporters tant leurs champions tardent à trouver des solutions en Ligue des Champions.  Au-delà de l’envie ou de l’implication, c’est la qualité de jeu en Coupe d’Europe qui semble sur la pente descendante. La vente de Lo Celso dans la dernière ligne droite du mercato restera un gros point d’interrogation sans réponse mais aux conséquences bien identifiables. Le bricolage au milieu de terrain est devenu le lot quotidien de ce Paris Saint Germain. Situation assez ubuesque quand Tuchel arrive au club pour lui faire passer un cap. Mais de quel cap parle-t-on ? Celui de transformer des défenseurs en milieu ? De savoir jouer sans milieu de terrain ? Pas sûr que l’allemand tolère cette situation bien longtemps.

On aimerait bien regarder Paris autrement, on aimerait bien être plus indulgent, on aimerait bien ne pas se faire de souci, on aimerait bien attendre plutôt qu’espérer. Paris montre des choses inquiétantes et on espère que tout cela va se corriger très vite.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour l’edito, c’est vrai que c’est frustrant que ça dure aussi longtemps, je suis aussi nostalgique de l’époque Ancelotti.
    On pourra faire un vrai premier point après le second match contre Liverpool, j’espère qu’ils se rattraperont.
    Après faudra faire un effort au mercato.

Laisser un commentaire