Henry : « On a un joueur hors pair, alors soyons un peu chauvin »

1306

En conférence de presse, Thierry Henry s’est exprimé avant la réception du leader parisien. Le neo-coach monégasque sait que ça sera très compliqué face au PSG mais espère toutefois le gêner au maximum.

 

ASM/PSG 

Dimanche, cela ne va pas être évident comme pour pas mal d’équipes en France ou en Europe. On va essayer de faire un gros match même si à l’heure actuelle cela peut paraître un peu difficile. On va essayer de les gêner. Face au PSG, personne ne s’attend à ce qu’une équipe prenne des points. Encore moins dans notre situation. Mais on a tous vu des matches de coupe où la grosse équipe devait écraser l’autre. Et des fois, cela ne se passe pas comme prévu.

La progression du Paris Saint-Germain 

Le PSG a des joueurs hors pair, il a un peu redoré le blason du championnat de France. Quand je vivais à New York, je n’avais jamais vu un maillot d’une équipe française. Et quand les Qataris sont arrivés, j’ai vu des maillots du PSG, d’Ibrahimovic, je vois, maintenant ceux de Mbappé et Neymar. Il faut les féliciter dans ce qu’ils sont entrain de faire. Ils ont redoré le blason du championnat de France et aux Etats-Unis, on regarde maintenant des matches de Ligue 1 parce qu’il y a le PSG. Quand Monaco a été champion, les gens ont aussi regardé pour savoir qui était l’équipe qui avait battu le PSG.

Kylian Mbappé 

Ce qu’il fait c’est juste n’importe quoi (Rire). S’il veut faire une passe, il fait une passe. S’il veut marquer, il marque. Ce genre de joueur, soyons heureux qu’il soit français et encore dans le championnat de France. On a un joueur hors pair, alors soyons un peu chauvin comme d’autres pays peuvent l’être. J‘aurais bien aimé qu’il soit encore à Monaco, cela aurait été plus facile. Moi j’ai toujours parlé de son intelligence. Son intelligence de jeu à son âge, c’est impressionnant, j’avais rarement vu ça. C’est un joueur, tu perds, il te permet d’égaliser. Il y a match nul, il te permet de gagner. Tu gagnes, tu gagnes encore plus.”

Laisser un commentaire