La fin du conte et du « DUC »

6811

L’avenir d’Adrien Rabiot semble désormais se dessiner loin du Paris Saint Germain.

Entrons dans le vive du sujet, Adrien Rabiot et le PSG cela semble être la fin. On reste dans l’hypothétique mais il semble difficile d’imaginer une autre issue tant la relation entre le numéro 25 et son club formateur semble avoir atteint un point de non retour. Une longue histoire qui au final n’aura jamais lieu et qui laissera un goût amer dans la bouche de beaucoup.

Trop de supporters ont voulu faire du milieu de terrain (pour le moment) le porteur d’identité parisienne. Un caractère bien trempé et un talent certain faisait de ce pur produit du centre de formation un étendard tout désigné des rouge et bleu. Oui mais voilà. Adrien Rabiot a voulu donner une autre trajectoire à sa carrière et les appels successifs qu’il aura reçu tout au long son aventure parisienne pour prolonger n’auront pas suffit. Son clan (il faut vraiment l’appeler ainsi ?) et la direction n’ont pas trouvé de compromis. Certaines choses inconnues doivent nous dépasser dans se dossier alors concentrons nous sur la vision du supporter. Traitre ? Mercenaire ? Ingrat ? Rabiot est avant tout une goutte d’eau dans les ambitions du club de la capitale. Où plaçons nous Adrien dans la domination nationale actuelle ? Excepté le match parfait de toute l’équipe contre le Barça un soir de Saint Valentin, combien de grand match européen nous devons à celui qui pense que son talent doit s’exprimer ailleurs. Il faut savoir replacer les éléments à leur place. Rabiot n’emportera pas grand chose avec lui. Il deviendra peut être un joueur de classe interplanétaire à Barcelone ou ailleurs mais ce qu’il est aujourd’hui ne le place nulle part quand on a vu passer autre chose de bien plus significatif sous ce maillot. Alors si maintenant on doit prendre un Doliprane pour digérer un tel départ c’est qu’il faut se repositionner par rapport à notre vision du PSG. On ne gagnera peut être pas la Ligue des Champions sans Rabiot mais avec lui, ce sont les quarts de finales qui n’ont plus été atteints. Lien de cause à effet direct ? Personne ne pourra l’affirmer mais lui le premier ne pourra raconter une autre histoire.

Que restera t’il de Rabiot une fois loin du PSG ou que lui devra le club dans son histoire ? Le plus fataliste dans tout cela c’est que le scénario se répètera de nouveau et d’autres jeunes talents formés au club n’inscriront pas leur avenir à Paris. Le lot de tous les grands clubs en somme. 

Laisser un commentaire