Franck Leboeuf : »il n’aurait pas dû parler à Mbappé, simplement le laisser aller s’asseoir »

247

 

Kylian Mbappé est ambitieux. Il le martèle, le jeune joueur veut marquer l’histoire. A 21 ans, l’international explose le record de précocité dans le foot moderne. Cependant, ce comportement est-il en adéquation avec la vie d’une équipe. Pour Frank Leboeuf, son remplacement houleux face à Montpellier porte atteinte sévèrement à sa cote de sympathie:

 

« Il martèle qu’il est ambitieux, qu’il veut marquer des buts, qu’il veut être comme Ronaldo. Et Ronaldo a toujours dit qu’il n’est jamais content de sortir, car selon lui, les 5-10 dernières minutes, c’est là où vous devez marquer les buts. Mais dans cette histoire, ce n’était pas le cas ! Le PSG menait déjà 5-0, il avait inscrit un but. Et Thomas Tuchel le sort pour faire entrer Cavani, qui a marqué 200 buts pour le club (198, ndlr), qui ne dit jamais rien, qui ne se plaint jamais sur sa situation. Pourquoi Tuchel a dû s’expliquer sur ses choix ? C’est le coach, il n’aurait pas dû parler à Mbappé, simplement le laisser aller s’asseoir, ou alors lui dire qu’ils en parleraient dans le vestiaire et qu’il se montrerait très sévère envers lui, devant ses coéquipiers. Point barre. »

« Ce n’est pas une bonne publicité pour Mbappé. Les gens se posent des questions sur sa façon de vivre, se demandent s’il n’a pas trop pris la grosse tête. Je l’adore, j’adore le joueur, j’essaye de le défendre, mais cela devient vraiment compliqué de le faire »

Laisser un commentaire