• Active Topics 

SportsNBA

NBA , NFL , NHL , Rugby , Athlé , F1 , Tennis etc

Modérateurs : Modérateurs, Administrateurs

Répondre
Avatar du membre
95pitbull95
Débutant
Débutant
Messages : 201
Enregistré le : novembre 2003
Localisation : val d'oise

13 avr. 2005, 20:01

Sur ce topic qui n'est po sortit et j'en suis bien étonné!!!


Voilà  livrés vos impressions sur cette nba qui fait sensation au states.

Les spurs ont gagnés le titre de champion de la division sud-ouest, il accède ainsi au plays off.

Voilà  mettez tous ce que vous voulez tant que vous parlez de basket.

Avatar du membre
gégé
Débutant
Débutant
Messages : 116
Enregistré le : janvier 2005
Localisation : entre metz et nancy

13 avr. 2005, 20:04

je croyais que c était les suns qui l avait gagné :shock:
PARIS EST MAGIQUE !!!

Carez
VIP
VIP
Messages : 18758
Enregistré le : juillet 2004

13 avr. 2005, 20:04

Le championnat est déjà  finit ???

Les spurs de San Antonio je croyais qu'ils étaient 2 ou 3ème il y a pas si longtemps que ça encore !

Avatar du membre
95pitbull95
Débutant
Débutant
Messages : 201
Enregistré le : novembre 2003
Localisation : val d'oise

13 avr. 2005, 20:05

Nan ils sont champions de leur conférence.

Ils ont gagnés 4 match sur 5 lors de leur dernier match alors que le deuxième a marqué le pas.

Avatar du membre
gégé
Débutant
Débutant
Messages : 116
Enregistré le : janvier 2005
Localisation : entre metz et nancy

13 avr. 2005, 20:07

et puis les matchs de conferences se terminent le 20 avril :roll:
PARIS EST MAGIQUE !!!

Avatar du membre
gégé
Débutant
Débutant
Messages : 116
Enregistré le : janvier 2005
Localisation : entre metz et nancy

13 avr. 2005, 20:10

enfin je crois l avoir entendu .
PARIS EST MAGIQUE !!!

Avatar du membre
michel5
Débutant
Débutant
Messages : 54
Enregistré le : juillet 2004

13 avr. 2005, 20:11

La grosse deception c les LAKERS qui sont meme pas en play offs...saison raté pour une des meilleurs equipes un peu comme paris au foot cette saison qoi...
Psg a jamais.

Avatar du membre
gui91
CFA
CFA
Messages : 893
Enregistré le : janvier 2005

13 avr. 2005, 20:21

cette année, l'équipe de miami m'a bien surpris, ils ont fait une bonne saison régulière

Avatar du membre
Fix
Remplacant
Remplacant
Messages : 1896
Enregistré le : décembre 2004
Localisation : Groland

13 avr. 2005, 20:36

michel5 a écrit :La grosse deception c les LAKERS qui sont meme pas en play offs...saison raté pour une des meilleurs equipes un peu comme paris au foot cette saison qoi...
Moi j'y connais rien, mais c'est pas parcequ'ils ont perdu Shaquille O'Neal? :oops:
J'avais entendu dire que ce tranfert pouvais complètement changer la physionomie de la NBA (je crois qu'il est passé de la conférence EST à  celle de l'ouest...ou l'inverse :oops: ) j'me trompe? :oops:

Avatar du membre
PSG29
Administrateur
Administrateur
Messages : 9930
Enregistré le : mars 2004
Localisation : Brest

13 avr. 2005, 20:44

moi j'attend toujours depuis 1998 et le dernier titre NBA des chicago Bulls que chicago arrete de finir dernier....et 7 ans après ils sont en passe de réussir l'exploit d'aller en play off...youpi

AirNess ca c'été du joueur..si certain on la mule allez y y'a certaine vidéo impressionnate de jordan au concour de Dunk

Dieu est de retour lol..enfin était parce qu'il est reparti
Image

Avatar du membre
barbareta
Débutant
Débutant
Messages : 360
Enregistré le : septembre 2004
Localisation : Sur le forum ! Ou a l'entrainement de l'équipe (quand elle fonctionne !!) Forumiste sacré d'Allpsg !

13 avr. 2005, 20:45

j'aime pas du tout la nba...je trouve sa trop ininteressant ! et complemtement naze. bref j'aime pas le basket !
Image

Avatar du membre
95pitbull95
Débutant
Débutant
Messages : 201
Enregistré le : novembre 2003
Localisation : val d'oise

13 avr. 2005, 21:01

Les lackers de los angeles sont la plus grosse déception de la conférence ouest, éffectivement il ne feront po les plays off cette année ils ont perdu 44 matches et gagnés que 34 matches.

C'est sur que o'neal a fait mal avec son départ c'est lui qui prenait tous les rebonds et qui fesait gagnés son équipe plus d'une fois mais le Kobe Bryant aussi a été très décévant cette année mais les blessures lui ont empêchés de mieux faire.

Avatar du membre
barbareta
Débutant
Débutant
Messages : 360
Enregistré le : septembre 2004
Localisation : Sur le forum ! Ou a l'entrainement de l'équipe (quand elle fonctionne !!) Forumiste sacré d'Allpsg !

13 avr. 2005, 21:35

Mais ils font combien de match de par saison ?? c'est des oufs !!
Ils jouent tous les combien ??
Image

Avatar du membre
gui91
CFA
CFA
Messages : 893
Enregistré le : janvier 2005

13 avr. 2005, 21:37

PSG29 a écrit :moi j'attend toujours depuis 1998 et le dernier titre NBA des chicago Bulls que chicago arrete de finir dernier....et 7 ans après ils sont en passe de réussir l'exploit d'aller en play off...youpi

AirNess ca c'été du joueur..si certain on la mule allez y y'a certaine vidéo impressionnate de jordan au concour de Dunk

Dieu est de retour lol..enfin était parce qu'il est reparti
chicago est sur d'aller en play-off

darren
Débutant
Débutant
Messages : 104
Enregistré le : janvier 2005

13 avr. 2005, 21:38

j'aime la NBA comme les américains aiment le "soccer" :lol:
Modifié en dernier par darren le 13 avr. 2005, 21:39, modifié 1 fois.

Carez
VIP
VIP
Messages : 18758
Enregistré le : juillet 2004

13 avr. 2005, 21:38

barbareta a écrit :Mais ils font combien de match de par saison ?? c'est des oufs !!
Ils jouent tous les combien ??
Tous les 3-4 jours je crois !
:wink:

Avatar du membre
michel5
Débutant
Débutant
Messages : 54
Enregistré le : juillet 2004

13 avr. 2005, 21:39

barbareta a écrit :Mais ils font combien de match de par saison ?? c'est des oufs !!
Ils jouent tous les combien ??
tous les 2-3 jours mais je te rappelle qun match de basket dure 48 min...
Psg a jamais.

Avatar du membre
95pitbull95
Débutant
Débutant
Messages : 201
Enregistré le : novembre 2003
Localisation : val d'oise

13 avr. 2005, 22:57

Avec sa perf’ énorme (35 points et 12 passes), Tony Parker se voit bien dans le costume d’un All-Star l’année prochaine. Si le meneur des Spurs continue comme ça, nul doute qu’il sera de la fête.

«Je pense avoir le niveau All-Star. Ca aurait beaucoup d’impact en France si je faisais partie de l’équipe mais j’ai le temps, je suis encore jeune. J’ai encore des choses à  améliorer comme mes shoots à  trois points ou mes lancers francs. Mais je m’approche du All-Star Game», confie Tony Parker sur le site de la NBA. Le meneur français a fait gagner son équipe, dimanche, contre Golden State. TP score 35 points, son record de carrière, et y ajoute 12 passes. San Antonio espère encore arracher la première place de la Conférence Ouest à  Phoenix. Avec un Tony Parker aussi performant, les Spurs peuvent y penser sérieusement.

Avatar du membre
95pitbull95
Débutant
Débutant
Messages : 201
Enregistré le : novembre 2003
Localisation : val d'oise

25 avr. 2005, 10:16

La saison régulière est finie place aux plays-offs

Conférence ouest :
(1) Phoenix Suns : (8) Memphis Grizzlies
(4) Dallas Mavericks : (5) Houston Rockets
(2) San Antonio Spurs : (7) Denver Nuggets
(3) Seattle SuperSonics : (6) Sacramento Kings

Conférence est :
(1) Miami Heat : (8) New Jersey Nets
(4) Chicago Bulls : (5) Washington Wizards
(2) Detroit Pistons : (7) Philadelphia 76ers
(3) Boston Celtics : (6) Indiana Pacers

Avatar du membre
ti'kaf 974
Débutant
Débutant
Messages : 276
Enregistré le : février 2005
Contact :

25 avr. 2005, 12:27

> Detroit Pistons - Philadelphie Sixers : 106-85
Pas de surprise pour ce premier match des play-offs 2005. Detroit joue sans pression. A l'Est, le favori est plutôt Miami. Tout comme l'an dernier, personne n'attend Detroit en finale. Sans parler du titre. Pas de pression donc, et cela se ressent sur le parquet. Les Pistons se sont fait plaisir devant leur public. Six joueurs sur neuf à  plus de 10 points (si l'on excepte les 3 remplaçants rentrés pour la forme en fin de match avec une feuille de stats vierge). Rasheed Wallace s'offre un joli double-double : 29 points, 10 rebonds. Il revient en forme au meilleur moment après avoir un peu raté son mois d'avril, paradoxalement, alors que son équipe remportait ses 10 derniers matches. Philadelphie a résisté un quart-temps (28-16) avant de s'effondrer et de se faire déposer sur place par des Pistons déchaà®nés. Pour son premier match en play-offs depuis 7 ans, Antonio McDyess a mené la meute de Detroit en début de seconde mi-temps : il a inscrit 11 de ses 15 points dans le 3e quart-temps. Ajoutés aux 16 points de Rasheed Wallace dans la même période, Detroit fait le trou et va gérer tranquillement sa fin de match. Car en face, il n'y a personne, ou presque. Comme d'habitude pourrait-on dire, Allen Iverson s'est joué de la défense de Richard Hamilton et a sorti un match de MVP : 30 points, 10 passes décisives. C'est la 5e fois en 6 matches que "The Answer" passe la barre des 30 points. Chris Webber s'est, lui, enfin montré incisif : 27 points, c'est l'une de ses meilleures performances sous le maillot de Philadelphie. Mais avec seulement 3 rebonds, il a laissé tout le travail défensif à  Samuel Dalembert, qui disputait son premier match en play-offs : 18 rebonds, c'est son record de la saison. Mais à  deux et demi, difficile de faire tomber les Pistons. Surtout avec une défense gruyère. Les Sixers s'inclinent logiquement, et sont menés 1 à  0 dans cette série.

Dallas Mavericks - Houston Rockets : 86-98
C'est la première surprise de ces play-offs 2005. Dallas chute d'entrée, à  domicile. Les Mavericks se sont fait avaler par Tracy McGrady : 34 points, 5 rebonds, 6 passes décisives. L'ancien d'Orlando reste sur un mois d'avril énorme : 5 matches sur 7 à  plus de 27 points. Yao Ming a, en revanche, été beaucoup trop discret, handicapé par des fautes très tôt dans la partie : 11 points et 8 rebonds, en 20 petites minutes. Insuffisant pour un joueur de ce calibre en play-offs. Il va devoir élever sérieusement son niveau de jeu lors de la prochaine rencontre, lundi soir. Car Dallas ne passera pas tous les jours à  côté de son match. Les Mavericks ont été quasimment inexistants en défense, comme au bon vieux temps du coach Don Nelson. Oubliées les vertues défensives inculquées par Avery Johnson, formé à  l'école Popovitch, le coach des Spurs. Et oubliées les vertues offensives, qui font pourtant la très grande force des Mavericks. Pourtant, Dallas était prévenu : la dernière équipe à  avoir totalement étouffé l'attaque des Texans était Houston (69-90) début mars. Dirk Nowistski est l'un des rares à  avoir légèrement sorti la tête de l'eau, mais il est resté très loin de son meilleur niveau : 21 points, et 7 rebonds seulement pour le géant allemand. Il a été totalement transparent en 2e mi-temps, avec un seul panier tenté, et inscrit. Rare. Le 5e à  l'Ouest s'est donc imposé sur le parquet du 4e. Dallas restait pourtant sur 13 victoires en 14 recontres. La réaction est attendue lundi soir. Houston peut se méfier.

Boston Celtics - Indiana Pacers : 102-82
C'était le choc des générations. 5 joueurs du roster des Celtics n'ont jamais connu les play-offs, alors que les Pacers peuvent s'appuyer sur leur expérience : c'est leur 8e participation consécutive à  la post-season. Trois joueurs comptabilisent 290 matches de play-offs. Et pourtant, ces trois joueurs sont passés à  côté : le vétéran Reggie Miller et ses 131 matches (7 points, 7 rebonds), Dale Davis et ses 108 matches (2 points), et Jermaine O'Neal, tout juste convalescent, 51 matches et 7 petits points. Les Pacers ont du finalement s'appuyer sur Stephen Jackson. L'ancien coéquipier de Tony Parker à  San Antonio, et champion NBA en 2003, inscrit 25 points. Il est le meilleur marqueur du match. Mais il était tout seul à  Indiana. Une carrence offensive fatale. Surtout que le 5 majeur des Celtics s'en est donné à  coeur-joie : 4 joueurs sur 5 à  plus de 10 points. Le collectif l'a emporté sur les individualités. On peut tout de même noter les bonnes performances de Rafael Lafrentz (21 points, 3 contres) et de Paul Pierce (12 points, 9 rebonds), qui a inhabituellement été maladroit au shoot (2 sur 11). Il a dà» s'en remettre à  son adresse aux lancers-francs (7 sur 9). Boston s'impose tranquillement, sans avoir à  forcer. Prochain match : lundi prochain.

Seattle Supersonics - Sacramento Kings : 87-82
Le symbole de tout un match : 10 secondes à  jouer, Mike Bibby force son shoot à  3 mètres de la ligne. Il aurait pu égaliser et accrocher une prolongation inespérée. Il fait un air-ball et offre la victoire aux Sonics. C'est la fin d'un match calvaire pour le meneur de jeu : 3 points seulement, à  1 sur 16 au shoot (!). Un dernier shoot impossible fatal, et pourtant Mike Bibby a réussi plus d'un shoot impossible dans la saison régulière, en faisant même sa marque de fabrique. C'est l'épilogue d'un match à  rebondissements. Seattle a largement dominé le début de rencontre. Il n'y a en fait qu'une équipe sur le terrain. Ray Allen a déroulé : 28 points, 10 rebonds, 3 passes décisives, 3 interceptions. Jerome James a, lui, fait le match de sa vie : 17 points, 15 rebonds (son record en carrière) et 5 contres. Mais en début de 3e quart-temps, l'adresse quitte les Sonics. Menés de 21 points, les Kings reviennent dans la partie, sous l'impulsion de Peja Stojakovic (24 points) et de Cuttino Mobley (22 points). Ils musèlent les attaquants de Seattle. Le dernier quart-temps est très serré. Sans jamais parvenir à  passer en tête, Sacramento met la pression sur les Sonics. Jusqu'au shoot raté de Mike Bibby. Seattle est désormais prévenu, il faudra se méfier des Kings jusqu'au bout. Mais pour l'instant Seattle mène 1 à  0. Le deuxième match est prévu lundi soir.

> San Antonio Spurs - Denver Nuggets: 87-93
Les Spurs savaient qu'il fallait se méfier de ces Nuggets revigorés par une fin de saison tonitruante (25 victoires, 4 défaites depuis le All Star Game). Les Spurs savaient qu'il fallait ne pas prendre à  la légère une formation qui les avait battus lors de leurs deux dernières confrontations. «Je m'attends à  une série difficile», prévenait Tony Parker. Les Spurs savaient... mais même prévenus, ils se sont fait surprendre. Et les voilà  déjà  très mal engagés dans ces play-offs. La meilleure défense de la Ligue n'a pu contenir la fougue d'Andre Miller (31 pts, 5 pds) qui a fait passer une triste soirée à  Tony Parker. Avec 12 points (6/17) et 5 passes décisives en 39 minutes, le Français souffre de la comparaison. Hormis Manu Ginobili auteur de son meilleur total de points en play-offs avec 23 unités, aucun Spur n'est vraiment parvenu à  surnager. Tim Duncan (18 pts, 11 rbds) a été bien contenu par Marcus Camby (12 pts, 12 rbds), notamment dans un dernier quart-temps o๠San Antonio a vu ses dernières illusions s'envoler (12-20). Si les Spurs ne réagissent pas dès mercredi en retrouvant leur adresse, leur défense et peut-être la hargne nécessaire en play-offs, l'un des grands favoris du Championnat serait alors en mauvaise posture.

> Phoenix Suns - Memphis Grizzlies: 114-103
L'attaque à  tout va de Phoenix a donc triomphé. Une première fois... mais sans doute pas la dernière. Lancé dans son pari un peu fou de remporter le titre avec un jeu lui complètement fou, débridé, survolté bref délicieux pour les yeux, Phoenix a apporté une première réponse à  ses détracteurs : son style est vraiment difficile à  contenir et à  maà®triser. A l'image de leur saison, les Suns sont entrés dans ces play-offs en deux cent à  l'heure. La meilleure attaque NBA inscrit 39 points dès le 1er quart ! Comme d'habitude, Phoenix a été gourmand à  trois points (15/32) et Memphis a eu du mal à  digérer même si les coéquipiers de Mike Miller (19 pts) n'ont jamais été complètement distancés. Les Suns, numéros un de la saison, l'emportent malgré tout sans trembler derrière les 26 points de Shawn Marion et les 22 de Quentin Richardson.

> Miami Heat - New Jersey Nets: 116-98
Que faire quand votre adversaire ne rate pratiquement pas un panier ? Cruel dilemme et réponse logique criée en coeur par les Nets : pas grand chose ! Miami a vu le cercle grand comme l'océan en shootant avec une adresse faramineuse (60% de réussite). Une stat habituelle pour Shaquille O'Neal (17 pts à  7/13), joueur le plus adroit cette saison, mais si Dwyane Wade :sauter: (32 pts à  12/18) et Damon Jones (30 pts à  10/12) s'y mettent aussi, cela donne une équipe tout simplement imbattable. Miami a d'ailleurs remporté tous les quart-temps. Bref, sur la lancée de sa brillante saison, Miami a impressionné. Les Nets aspiraient évidemment à  mieux pour ce voyage en Floride. Seule satisfaction pour les banlieusards new-yorkais, le retour de Richard Jefferson (11 pts) blessé une grande partie de la saison. Assez pour espérer ?

> Chicago Bulls - Washington Wizards: 103-94
Chicago n'a pas manqué son grand retour en play-offs. Désormais au pouvoir dans la ville d'Al Capone, la jeunesse a encore fait parler la poudre. Ses deux rookies, pour leurs premiers pas dans le grand bal de la NBA, n'ont pas eu froid aux yeux : l'Argentin Andres Nocioni réalise le meilleur match de sa carrière (25 pts et surtout 18 rbds !), mais c'est Ben Gordon (22 ans) venu du banc qui décroche la palme. Le protégé de Mickael Jordan lui-même inscrit 30 points dont 12 dans le dernier quart-temps décisif.

:papilelitos: LET'S GO HEAT :fumi:
Fier d'etre Réunionais et Parisien
Venez sur http://tikaf97464.skyblog.com pour découvrir L'ile de la Réunion !!!

Répondre